Un confinement détendu avec nos infusions au chanvre CBD - livraison gratuite en France métropolitaine 📬

"La lecture de fictions contribue à lutter contre le stress" - Céline Mas, écrivaine et cofondatrice de Love for Livres


L'engagement de Céline Mas, Présidente d'ONU Femmes France et entrepreneure sociale, passe aussi par les livres. Ecrivaine, elle a notamment écrit un roman sur le burn out, Le jour où Maya s'est relevée, et cofondé Love for Livres, le premier réseau social pour trouver et partager des livres selon ses émotions. Un refuge vital pour se déconfiner l'esprit! Elle nous parle de la bibliothérapie - l'art de prendre soin de soi par les livres - et du pouvoir de la fiction pour apaiser nos vies.

celine mas

Tu as écrit un livre sur le burn out, le jour où Maya s’est relevée, fiction qui s'appuie sur des témoignages réels. Pourquoi avoir choisi la fiction pour évoquer ce fait social?

Ce procédé est arrivé naturellement car il faisait le lien entre mon expérience dans les études avec des centaines d'entretiens conduits ces dernières années et ma conviction du pouvoir réparateur et éclairant de la fiction. La science le dit : la lecture de fictions contribue à lutter contre le stress et à se remettre d'un traumatisme, à prendre soin de notre cerveau, à favoriser notre sommeil, à développer notre empathie. Michèle Petit, anthropologue française, a même écrit un livre magnifique sur le sujet qui s'appelle : L'Art de lire ou comment résister à l'adversité.

C'est tout le sens de l'histoire de Maya, l'héroïne du roman qui subit un burn out : son aventure est fondée sur des témoignages d'une cinquantaine de personnes qui ont subi un burn out pour l'ancrer dans le réel. Mais grâce à la fiction, elle nous embarque dans un récit romanesque, que j'espère aidant et inspirant. C'est un roman initiatique.

Tu as également lancé en décembre dernier Love for livres, réseau social de recommandations de livres selon les émotions que l’on recherche. Qu'est-ce qui t'a amenée à créer ce réseau social, et peux-tu nous présenter son fonctionnement ?

Love for Livres vient de la conviction évoquée plus haut : les livres ont du pouvoir, ils nous aident à mieux vivre. Pour autant, ce n'est pas si simple d'aller vers les livres. Ils restent chers par rapport à d'autres médiums, surtout en grand format. Et puis, ils peuvent être intimidants en tant qu'objets esthétiques ou de savoir. Les études montrent par exemple qu'un grand nombre de gens n'osent pas entrer dans une librairie ou une bibliothèque par crainte de s'y sentir décalés. Et le temps de lecture par jour en Europe décroît chaque année pour atteindre 7 minutes environ en 2020. Pour faciliter l'accès au livre, le rendre ludique et simple, Love for Livres passe par les émotions. Ainsi, on parle directement au coeur des gens.

Concrètement, Love for Livres est une plateforme digitale gratuite qui permet à quiconque en quelques clics, sans inscription, de trouver des livres en fonction des émotions ressenties et d'autres critères comme la saison de lecture, le lieu de lecture, la facilité du texte etc. Depuis début 2020, nous avons eu plusieurs milliers de visites et trois émotions dominent les recherches : l'amour, la joie et la surprise. Sans doute parce qu'en période de crise, le livre est une valeur refuge et nous aide à résister. L'inscription sur la plateforme permet d'avoir accès à plus de fonctionnalités, comme la création de readlists personnalisées, partageables sur les réseaux sociaux.

citation Celine mas

Ton approche de Love for livres est fondée sur les sciences cognitives et sur la bibliothérapie. Quelles sont ses vertus pour le lecteur ?

La bibliothérapie, c'est une discipline vieille comme le monde, mais qui revient au goût du jour autrement. La légende raconte que Ramsès II avait fait inscrire sur le fronton de sa bibliothèque "La maison qui soigne les âmes". La bibliothérapie, c'est l'art du soin par les livres. Ce n'est pas une displicine médicale, mais c'est une méthode d'accompagnement qui peut être utilisée par des soignants, des coachs, des animateurs, des médiateurs socioculturels. Elle est née dit-on en Alabama grâce à une infirmière de l'hôpital militaire, Sadie Peterson Delaney, qui utilisait des livres pour soulager le mental des soldats rescapés de la première guerre mondiale. Tout au long du vingtième siècle, il y a eu des expériences auprès de personnes atteintes de dépression, surtout dans les pays anglo-saxons, friands de ces pratiques.

L'approche de Love for Livres est de combiner tout le savoir accumulé des expériences existantes de bibliothérapie avec notre savoir-faire en matière d'approches neurocognitives et d'émotions de lecture. Cela donne des ateliers live ou en ligne uniques, mélange de lectures et d'exercices créatifs fondés sur un protocole méthodologique précis. Leur objectif peut être cognitif (travailler la mémoire, la capacité à lire et écrire, l'attention par exemple) ou comportemental (développer la confiance en soi, améliorer ses relations etc.). Ils s'adressent à des personnes, quel que soit leur âge, en quête de sens, d'autonomie ou de sérénité. Nous veillons par ailleurs à le proposer aussi souvent que possible à des publics "vulnérables", victimes de traumatisme, de déclassement social, en proie à des difficultés familiales car nous sommes une entreprise sociale avant tout.

Au sortir d'un atelier, tout n'est pas résolu. Mais les livres ont ouvert une porte dans vos têtes et cela peut changer votre vie.

Que conseillerais-tu à ceux qui sont néophytes et s'intéressent à la bibliothérapie?

Je conseille le livre époustouflant de Boris Cyrulnik La nuit, j'écrirai des soleils qui montre le pouvoir des mots pour le petit garçon abandonné qu'il fut. C'est beau, déchirant et plein d'espoir. Il y a aussi le livre Remèdes littéraires des Américaines Ella Berthoud et Susan Elderkin qui permet de découvrir des textes en fonction d'un état, d'une humeur. Le site de The Reading agency, un programme de lecture thérapeuthique au Royaume-Uni est aussi plein de trouvailles et de bonnes idées. Je rêve que la France lui emboîte le pas et qu'on puisse imaginer ici un programme de lectures qui aident à vivre en partenariat avec les Ministères de la Culture et de l'Education Nationale, orchestré par le CNL et Love for Livres !

Régine Detambel en France propose également une formation que j'ai suivie autour de la bibliothérapie dont elle a fait un de ses thèmes de prédilection. Bientôt, Love for Livres lancera un programme digital dédié au sujet : TOPAZ, en résonance avec la pierre topaze à laquelle nos ancêtres attribuaient le pouvoir de calmer les peurs, de protéger les récoltes de la grêle et d'éloigner de la peste. C'était aussi la « pierre d’or » durant l’Antiquité car elle était supposée faciliter la prospection des trésors. Par ailleurs, sort ce mois-ci notre première newsletter qui traitera de livres, d'émotions et sans surprise... de bibliothérapie !

Enfin, aurais-tu un (ou plusieurs) conseils de lecture pour les grands stressés?

La vie heureuse de Sénèque

Comment rater sa vie en dix leçons de Dominique Noguez

Le Passe-miroir de Christelle Dabos

Pendant le confinement, retrouvez les conseils de lecture de Céline dans les librairies qui près de chez vous ont opté pour le click & collect.


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés