Découvrez notre infusion Focus & Relax - livraison gratuite en France métropolitaine 📬

"Mon premier jeûne a été une expérience de vie" - Félicie, prof de yoga


 A Slow, on s'investit pour un monde plus détendu. Dans cet espace, nous souhaitons mettre en avant des initiatives et personnalités qui ont décidé de ralentir, dire non aux injonctions d’être toujours plus productifs et qui prennent le temps de se faire du bien.

 Félicie a commencé sa carrière dans la finance, mais, en quête de sens, elle est devenue professeur de yoga et coach en développement personnel. Elle prend aujourd’hui soin du corps et de l’esprit des personnes qu’elle accompagne, en organisant notamment des retraites de jeûne. Elle nous explique les fondamentaux de cette pratique et les bienfaits qu’elle procure.

Félicie sur un tapi de yoga sur la plage à Hardelot

Peux-tu te présenter en quelques mots? Comment as-tu découvert le jeûne et qu’est-ce qui t’a intéressé dans cette pratique? 

Je m’appelle Félicie Dekyvère, j’ai 32 ans. Après quatre ans en stratégie et finance, je me suis rendue compte, à l’occasion d’un drame personnel, que mes activités ne faisaient plus sens pour moi. ​J’ai donc décidé de transformer cet événement en opportunité. 

J’ai quitté mon emploi, j’ai pris du temps pour moi, j’ai fait du yoga une pratique quotidienne, je me suis faite coacher. Et j’ai découvert ainsi des outils de développement personnel puissants (Ennéagramme, PNL, CNV, etc.)

Cela a tellement changé ma vie que j’ai souhaité en faire profiter les autres.

C’est ainsi que je me suis inscrite à ma première semaine de jeûne (je vous en reparlerai plus tard). Cette semaine a été une vraie expérience de vie. Elle m’a permis de trouver énormément de réponses aux questions que je me posais. 

Pendant cette semaine, mon père atteint d’un cancer, est parti avant même que je rentre. 

Le jeûne m’a donné les moyens de gérer cette période chargée émotionnellement et m’a donné envie de continuer à me chercher. J’ai donc souhaité me professionnaliser dans le milieu du développement personnel en me formant pendant 2 ans en coaching en développement des compétences (« Life coaching »), en ennéagramme et en kinésiologie.  Ces formations m’ont beaucoup apporté professionnellement et personnellement. 

En parallèle, côté corps, le yoga est devenu une pratique quotidienne qui m’a nourrie et construite. C’est pourquoi j’ai complété mes formations dans le développement personnel en réalisant une formation pour devenir professeur de yoga.

Depuis cette semaine de jeûne, j’ai donc passé ces deux dernières années à me professionnaliser dans ce qui m’a permis de changer ma vision du bonheur : le coaching, le yoga et le jeûne. 

Et aujourd’hui, je suis heureuse d’en faire mon métier et de partager à mon tour ce qui peut changer une vie !

félicie dans une pose de yoga inversée sur la plage

Qui peut jeûner? Quels bienfaits peut-on en attendre? (et aussi à qui est-ce déconseillé, y a-t-il des contrindications?) 

Ou plutôt qui doit jeûner ? Tout le monde. 

Des cliniques de jeûne sont remboursées par la sécurité sociale en Allemagne en Russie. Ce sont des jeunes thérapeutiques. En France les jeûnes proposés sont des jeûnes diététiques. Personnellement, je n’accueille pas les personnes de moins de seize ans, les diabétiques et les personnes avec des troubles du comportement alimentaires. Alors qu’encadré en Allemagne ou en Russie, ils seraient accompagnés et le jeûne serait vu comme un traitement à part entière pour leur pathologie.

Le jeûne est le principe de mettre son corps en auto-restauration. La meilleure façon de nettoyer son corps, est qu’il se nettoie lui-même !

Il est important de faire régulièrement ce type de « nettoyage » entre les toxines cumulées liées à notre mode de vie (nourriture, soin, environnement, etc.) et les cellules défectueuses que produit notre corps. En effet, chaque jour, le corps produit des milliers de cellules. Dans cette production de cellules, il y en a des saines et des ratées. Ces cellules défectueuses restent dans le corps sans pouvoir être utilisées. Elles vont rester dans le corps sous forme d’amas. Elles sont à l’origine de nombreuses maladies, tumeurs, kystes…

Sans apport énergétique extérieur (fourni par la nourriture), le corps a quand même besoin de protéines et d’énergie pour fonctionner. Il va donc aller puiser dans ces cellules ratées pour les transformer en protéines et les utiliser en énergie. Le corps s’auto-nettoie ainsi. Les graisses, elles, sont puisées pour donner de l’énergie au cerveau. 

Le corps, a en fait, toutes les ressources nécessaires pour s’auto-suffire en se nettoyant !

Comment se déroulent les retraites de jeûne que tu organises?

Réveil yogiques avec trente minutes de pranayamas, suivis de deux heures de yoga sur la plage. 

Trois heures de randonnée. 

Spa, massages et ateliers en tout genre : luminothérapie, lithothérapie, chill, méditation, lecture, visionnage de documentaire, peinture ect.

Combien de jours jeûne-t-on? 

Entre trois et sept jours, cela dépend des participants.

Comment se prépare-t-on au jeûne et comment en sort-on? 

Il y a une descente alimentaire et une reprise alimentaire. J’explique tout !

Il est vivement conseillé de faire une descente progressive des excitants – café, cigarettes, alcool, etc. – pendant la semaine avant le jeûne pour arriver « sevré ». Pendant le stage, ils sont absolument exclus. 

Il est également conseillé de baisser progressivement la consommation des produits animaux : viande, poisson, laitages, et de boire plus que d’habitude de l’eau, en-dehors des repas.

Que peut-on boire pendant un jeûne? 

Ca dépend du type de jeûne que l’on choisi, deux types de jeûne sont proposés :

  1. La cure hydrique, basée uniquement sur de l’eau et des jus de citron frais pour alcaliniser le PH
  2.  Le jeûne Buchinger : Un jus de fruit le matin, des tisanes toutes le journée et un jus de légumes ou un bouillon le soir. L’idée est d’avoir un apport calorique de 150 calories afin d’adoucir les potentiels effets plus ou moins agréables du jeûne. L’idée c’est aussi d’avoir un petit goût cool dans la bouche.

Une fois la retraite terminée, as-tu des conseils pour faire durer les bienfaits du jeûne ?

Oui plein de conseils ! Je prends le temps pendant deux ateliers de deux heures durant la retraite pour expliquer comment faire la reprise alimentaire physique mais surtout psychologique et émotionnelle ! On n’est pas sans savoir que la relation à la nourriture est avant tout culturelle et affective. 

Le jeûne vous intrigue et avant de vous lancer vous avez encore des questions ? Contactez Félicie sur Instagram, Facebook ou son site. Déjà convaincu ? Voici les dates de ses prochaines retraites de jeûne :

Du 7 au 11 octobre 2020

Du 20 au 26 février  2020

Du 24 au 29 avril 2020

Inscrivez-vous !


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés